Diapositive1

 

Bakou, dix ans sans toi...

 

On se demande souvent quelle tête aura le monde quand on n'en sera plus. Aujoud'hui, une sale trogne. En aurais-tu encore ri ? Tout peut-il se muer en tartufferie, en bigotisme sans frontières, en pharisaïsme sans scrupule ? Je crois qu'on aurait encore éclaté de rire avec toi. Parce que tu avais vu beaucoup plus loin que nous tous. Rien ne t'aurait choqué. C'est ta mort qui nous choque toujours.

M.R.
21 juillet 2013

Guy Konopnicki - 10 ans ! Son rire devant les conneries du temps me manque terriblement ! (sur Facebook).

 

- retour à l'accueil